Bien choisir sa lampe - CE Medical

Pour bien choisir sa lampe de luminothérapie, il est indispensable de suivre certains principes et notamment s'assurer qu'elle dispose bien de l'ensemble des normes et certifications requises pour une fiabilité, une efficacité et une sécurité optimale.

Le mot « luminothérapie » est encadré par la directive européenne 93/42 CEE sur les dispositifs médicaux.

Une lampe de luminothérapie est donc considérée, selon cette directive, comme un dispositif thérapeutique actif destiné à agir sur l'horloge biologique interne de la personne qui l'utilise : il s’agit donc d’un dispositif de classe IIA. 

Elle permet de lutter efficacement contre le blues hivernal, la dépression saisonnière ou toute autre sorte de désynchronisation de l’horloge biologique (jet lag, travail de nuit, troubles du sommeil…).

Une bonne lampe de luminothérapie doit donc disposer de certaines normes et certifications : 

Norme CE Dispositif Médical 

La norme Dispositif Medical CE suivi de 4 chiffres comme CE0459 pour Dayvia assure que les produits du fabricant répondent à l'ensemble des pré-requis nécessaires pour pouvoir rentrer dans la classe des dispositifs médicaux ayant un effet réel sur l'organisme. 

Cet agrément CE Dispositif Médical est attribué par un organisme indépendant qui passe en revue, teste et valide l'ensemble des caractéristiques des produits qui lui sont soumis. Ensuite, chaque année, le fabricant doit subir un audit règlementaire qui lui permet de prolonger sont agrément pour une année supplémentaire.  

ATTENTION AUX «FAUSSES LAMPES DE LUMINOTHÉRAPIE » !

Attention, il est très fréquent de voir de nombreuses irrégularités, notamment sur internet !

Malgré les contrôles des organismes compétents dans l'ensemble des pays européens, il existe toujours, sur internet, une offre de produits qui se dit "lampe de luminothérapie" sans en avoir l'autorisation. 

Ces lampes sans agrément médical peuvent parfois s’avérer très dangereuses : émissions d’UV particulièrement néfastes pour l’œil, scintillements, puissance insuffisante obligeant à positionner le visage à moins de 10 cm de la lampe...

Pour bien choisir votre lampe, faites confiance au leader français de la luminothérapie, Dayvia, ou assurez vous que le sigle CE suivi de 4 chiffres se trouve bien sur le produit et sur l'emballage. 

A titre d’exemple, vous pourrez être rassuré en voyant CE 0459 correspondant à l’organisme notifié Français avec qui travaille la société Dayvia.

S’il n’y a que le sigle CE sans chiffres à proximité vous aurez acquis une lampe classique mais en aucun cas une lampe de luminothérapie.

LES « AMPOULES DE LUMINOTHÉRAPIE » N’EXISTENT PAS !

Malheureusement le mot « luminothérapie » est souvent abusivement utilisé , vous pouvez même trouver sur internet certaines ampoules qui utilisent illégalement le terme « ampoule de luminothérapie ».

Il faut savoir que cette appropriation marketing est complètement abusive dans la mesure où aucune étude internationale n’a prouvé le moindre bénéfice thérapeutique en utilisant ce type d’ampoule dont les prix sont par ailleurs souvent très élevés.

En résumé,

Seul l’agrément médical (identification sur la lampe et l’emballage par le sigle CE suivi de 4 chiffres) vous garantit une réelle efficacité thérapeutique et une parfaite sécurité d’utilisation.